"/>

UN PIGEON PERCHE SUR UNE BRANCHE PHILOSOPHAIT SUR L’EXISTENCE

Un-pigeonSuède, Norvège – 2014 – 1h40 en VO – Réalisé par Roy Andersson avec Holger Andersson, Nils Westblom, Charlotta Larsson…

Sam et Jonathan, deux marchands ambulants de farces et attrapes, nous entraînent dans une promenade kaléidoscopique à travers la destinée humaine. C’est un voyage qui révèle l’humour et la tragédie cachés en nous, la grandeur de la vie, ainsi que l’extrême fragilité de l’humanité…

Si l’affiche et le titre du film évoquent une parenté avec DES OISEAUX PETITS ET GROS de Pasolini (et son duo comique formé par Ninetto Davoli et Totó), il faut tout de suite préciser que les films du suédois Roy Andersson ne ressemblent qu’à eux-mêmes.

Après CHANSONS DU 2ème ETAGE, NOUS LES VIVANTS, son nouvel et fascinant opus pourrait être vu comme la rencontre improbable entre le burlesque de Laurel et Hardy – un duo de personnages très pince-sans-rire sert de fil rouge au récit -, le tragique absurde à la Beckett et une recherche picturale qui associerait pêle-mêle Bruegel, l’expressionnisme allemand d’Otto Dix et la géniale rigueur de composition d’un Edward Hopper.

Le film se présente comme une succession de saynètes statiques, composées et cadrées avec une précision diabolique doublée d’une invention ébouriffante.

UN PIGEON PERCHE SUR UNE BRANCHE… (titre aussi énigmatique qu’intrigant) a obtenu le Lion d’Or au Festival de Venise…

> à l’Autre Cinéma du 29 avril au 19 mai