UNE ANNÉE POLAIRE

France, Groenland – 2017 – 1h34 en VO – Réalisé par Samuel Collardey avec Anders Hvidegaard, Asser Boassen, Julius B. Nielsen, Tobias Ignatiussen… et les habitants de Tiniteqilaaq…

Pour son premier poste d’instituteur, Anders choisit l’aventure et les grands espaces : il part enseigner au Groenland, à Tiniteqilaaq, un hameau inuit de 80 habitants. Dans ce village isolé du reste du monde, la vie est rude, plus que ce qu’il imaginait. Pour s’intégrer, il va devoir apprendre à connaître cette communauté et ses coutumes…

Est-il possible de raconter des histoires où les protagonistes joueraient leurs histoires personnelles, dans un cinéma où la fiction s’inventerait à partir du réel ? C’est le parti-pris de Samuel Collardey, qui depuis L’APPRENTI puis TEMPETE, a trouvé une manière singulière de faire des films, autour de héros très discrets ou de héros de l’ordinaire : un jeune apprenti agricole, un marin breton et cette fois-ci un instituteur danois qui a accepté de rejouer sa propre expérience. Tirant parti de la simplicité de ce dispositif, UNE ANNEE POLAIRE opère une belle synthèse entre le proche et le lointain, dans un geste d’une grande délicatesse où se déploie toute la tendresse du réalisateur pour ses personnages. Le tout dans des paysages réellement sublimes…