VOLTA A TERRA

 

volta-a-terraPortugal – 2015 – 1h18 en VO – Réalisé par João Pedro Placido

A Uz, hameau montagnard du nord du Portugal vidé par l’immigration, subsistent quelques dizaines de paysans. Alors que la communauté se rassemble autour des traditionnelles fêtes d’août, le jeune berger Daniel rêve d’amour. Mais l’immuable cycle des quatre saisons et les travaux des champs reprennent vite le dessus…

Magnifique chronique mêlant fiction et documentaire, VOLTA A TERRA s’attache avec justesse et drôlerie au modeste destin du jeune Daniel, berger profondément attaché à son village. João Pedro Placido filme sur une année la vie de ces paysans isolés dans ce village de montagne, une vie rythmée par les saisons, le travail quotidien et la préparation des fêtes religieuses ou traditionnelles.

Il saisit la beauté des choses et de la lumière, la rudesse mais aussi les joies simples de cette vie paysanne en voie de disparition. Aussi truculent (la manière dont Daniel insulte copieusement ses bêtes est un des ressorts comiques du film) que poignant, VOLTA A TERRA pourrait être le pendant plus enjoué de Raymond Depardon et de sa série des PROFILS PAYSANS.

Sans commisération, ni regard surplombant, João Pedro Placido filme sa propre famille et les habitants de ce village avec une attention aux choses et aux êtres qui touche droit au cœur. Une merveille d’authenticité, de lucidité, de délicatesse, de poésie…