WET SEASON

Singapour | 2019 | 1h43 en VO | Réalisé par Anthony Chen avec Yeo Yann Yann, Christopher Lee, Koh Jia Ler, Yang Shi Bin…

Des trombes d’eau s’abattent sur Singapour. C’est la mousson. Les nuages s’amoncellent aussi dans le cœur de Ling, professeur de chinois dans un lycée de garçons. Sa vie professionnelle est peu épanouissante et son mari, avec qui elle tente depuis plusieurs années d’avoir un enfant, de plus en plus fuyant. Une amitié inattendue avec l’un de ses élèves va briser sa solitude et l’aider à prendre sa vie en main…

On avait découvert en 2013 le premier film d’Anthony Chen, ILO ILO gracile et lumineuse chronique familiale autour d’un petit garçon et de sa nounou philippine. Le film avait obtenu la Caméra d’Or à Cannes, couronnant alors un cinéaste en devenir. Quelques années après, on est heureux de retrouver Anthony Chen et son comédien-fétiche devenu adolescent, dans un film également touché par la grâce, tout en pudeur et sensualité. Anthony Chen met en scène de main de maître cette chronique d’un amour hors normes, faisant ressentir à merveille cette atmosphère de moussons, qui tour à tour exacerbe les sentiments ou apaise les tourments de ses protagonistes. Une splendeur.

 

Commentaires

Une réponse à WET SEASON

  1. cinécure dit :

    de très jolies surprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.