Balloon

Tibet | 2019 | 1h42 en VOstf | Réalisé par Pema Tseden avec Yangshik Tso, Jinpa, Sonam Wangmo…

Au cœur des étendues tibétaines, Drolkar et son mari élèvent des brebis, tout en veillant sur leurs trois fils. En réaction à la politique de l’enfant unique imposée par Pékin, elle s’initie en secret à la contraception, pratique taboue dans cette communauté traditionnelle. La maigre réserve de préservatifs qu’elle se procure au compte-gouttes devient alors son bien le plus précieux. Le jour où elle surprend ses enfants en train de jouer dehors avec les « ballons » volés sous son oreiller, Drolkar sait aussitôt qu’elle va devoir tout affronter : les reproches des aînés, le poids de la tradition, le regard des hommes. Et une naissance à venir…

Après LA FEMME DES STEPPES, LE FLIC ET L’ŒUF sorti cet été, voici une proposition aussi dépaysante qu’enthousiasmante venue du Tibet. Loin des productions lisses et bien calibrées qui viennent alimenter les festivals (qualifiées de « world cinema »), BALLOON, troisième long-métrage de Pema Tseden, surprend par son style singulier et par l’originalité de son approche que l’on pourrait résumer ainsi : un réalisme cru et des prises de vue d’une beauté renversante, un mélange de trivialité et de poésie, et surtout des personnages de femmes fortes, prises entre le respect des traditions ancestrales et le refus d’être des machines à enfanter. Pema Tseden nous plonge avec un mélange d’humour et d’émotion dans ce monde en apparence exotique, mais qui est aussi le nôtre…