Julie (en 12 chapitres)

Julie

Norvège | 2021 | 2h10 en VO | Réalisé par Joachim Trier avec Renate Reinsve, Anders Danielsen Lie, Herbert Nordrum, Hans Olav Brenner…

Festival de Cannes 2021 : Prix d’interprétation féminine pour Renate Reinsve

Julie, bientôt 30 ans, n’arrive pas à se fixer dans la vie. Alors qu’elle pense avoir trouvé une certaine stabilité auprès d’Aksel, 45 ans, auteur à succès, elle rencontre le jeune et séduisant Eivind…

Révélé à Cannes il y a quelques années avec le très beau OSLO 31 AOUT, Joachim Trier revient avec une délicieuse comédie romantico-existentielle, centrée sur un personnage de jeune trentenaire. Découpé en 12 chapitres très rythmés, comme autant d’étapes initiatiques cruciales dans la vie du personnage, le film trouve un équilibre subtil entre légèreté et gravité, le ton enjoué faisant peu à peu la place à plus de profondeur et d’émotion. Le charme des interprètes y est pour beaucoup : dans le rôle de la vibrionnante Julie, l’actrice Renate Reinsve est proprement bluffante et irradie de charme et de sincérité, tandis que l’émouvant Anders Danielsen Lie (alter ego du réalisateur) signe ici l’un de ses plus beaux rôles. Réflexion subtile sur l’accomplissement de soi, l’injonction au désir du couple ou de la maternité, ce portrait sensoriel branché sur notre époque est aussi une exploration amoureuse de la ville d’Oslo, un peu dans l’esprit d’un Woody Allen filmant New-York sur des rythmes jazzy…