Las niñas

Las

Espagne | 2020 | 1h37 en VO | Réalisé par Pilar Palomero avec Andrea Fandos, Natalia de Molina, Zoé Arnao, Julia Sierra…

4 Goya 2021 (les César espagnols), dont meilleur film et meilleur scénario.

1992. Celia est une jeune fille de 11 ans qui vit avec sa mère à Saragosse et étudie dans un collège pour filles dirigé par des bonnes sœurs. Brisa, une nouvelle camarade arrivant de Barcelone, l’entraîne vers une nouvelle étape de sa vie : l’adolescence…
C’est toute l’atmosphère d’une époque qui remonte avec ce premier film espagnol, inspiré en partie du vécu de la réalisatrice Pilar Palomero. 1992, c’est l’heure des JO de Barcelone et la Movida est passée par là, et pourtant à voir l’éducation stricte et le poids de la religion dans le quotidien de ces « niñas » à peine sorties de l’adolescence, le vieux fond conservateur ibérique semble bien présent. On pense d’ailleurs, en plus doux et en moins cruel, au CRIA CUERVOS de Carlos Saura (peut-être parce que le regard noir de la jeune débutante Andrea Fandos renvoie à celui de Ana Torrent enfant). De manière impressionniste, sans coups de théâtre ni dramatisation superflue, la caméra de Pilar Palomero se met à hauteur d’enfants avec une sensibilité et une délicatesse de tous les instants…