Le Soupir des vagues

LeJapon | 2019 | 1h29 en VO | Réalisé par Koji Fukada avec Dean Fujioka, Mayu Tsuruta, Taiga, Junko Abe…

En quête de ses racines, Sachiko rend visite à sa famille japonaise installée à Sumatra. Tout le monde ici essaie de se reconstruire après le tsunami qui a ravagé l’île il y a dix ans. A son arrivée, Sachiko apprend qu’un homme mystérieux a été retrouvé sur la plage, vivant. Le village est à la fois inquiet et fasciné par le comportement de cet étranger rejeté par les vagues. Sachiko, elle, semble le comprendre…

Peut-être vaut-il mieux mettre son esprit cartésien légèrement en veilleuse pour savourer à plein la douceur de l’univers magique déployé par Fukada. A contre-courant de son précédent thriller L’INFIRMIERE, c’est du côté de l’enchantement que film se tourne en étant d’un animisme lumineux, et par cette croyance que les éléments ont une âme. Kôji Fukada multiplie ainsi les points de rencontre entre les cultures japonaise et indonésienne, cultures qui s’apposent l’une à côté de l’autre sans s’opposer : elles marchent ensemble vers une tonalité légère, à l’image des réactions fantastiques de l’homme de la mer. Tout en abordant des aspects dramatiques, voire tragiques, le scénario se teinte de fantaisie, et l’aspect surnaturel devient peu à peu plus prégnant. Cinéaste définitivement atypique, Koji Fukada n’a pas fini de nous surprendre…