Outrage

Outrage

E-U | 1951 | 1h15 | VOstf Réalisé par Ida Lupino avec Mala Powers, Tod Andrews, Robert Clarke

La vie d’Ann Walton bascule le jour où elle est violée sur le chemin de son travail. Traumatisée, la jeune femme se réfugie dans un petit village où elle est recueillie et aidée par un pasteur.

Les mots d’ordre des Filmakers étaient : des films peu coûteux pour des sujets non conventionnels, voire provocateurs, qui pouvaient être traités avec un message mais ne devaient rien imposer, et enfin découverte de jeunes talents, acteurs, techniciens et réalisateurs. Film de commande, Outrage n’en réalise pas moins tous ces mots d’ordre en découvrant l’actrice Mala Powers et en choisissant un sujet difficile, l’agression sexuelle.

Ida Lupino, plus spécifiquement, s’y révèle être une scénariste engagée de la vie réelle des femmes dans la longue période d’après-guerre. Ici, elle étudie les conséquences psychologiques du viol. Sans aborder un point de vue féministe militant comme Dorothy Arzner, sa prédécesseuse à Hollywood plus choyée par la critique dans l’histoire des femmes cinéastes, Ida Lupino amène ses personnages par la crise et une « traversée du désert » à retrouver la conscience de leur identité.

Vendredi 16 octobre

> Soirée double programme Ida Lupino + atelier Les femmes au cinéma par Les Grands Espaces

18h30 OUTRAGE
20h15 atelier Femmes au cinéma spécial Ida Lupino
21h15 BIGAMIE

Tarif unique spécial soirée 12 euros (grignotage inclus)

Avec le soutien de L’Agence pour le Développement Régional du Cinéma

 

 

 

Ida Lupino pionnière du cinéma indépendant américain

Pionnière du cinéma indépendant américain, l’auteure du Voyage de la peur joua d’abord la comédie chez Raoul Walsh, Nicholas Ray, Robert Aldrich ou Fritz Lang, avant de s’imposer en tant que réalisatrice dans un milieu dirigé exclusivement par des hommes. Entre 1949 et 1953, elle réalise six films à fleur de peau sur les pires tabous de l’époque : le viol, l’adultère, la maladie …

Une redécouverte des films de la grande cinéaste indépendante, engagée et féministe, IDA LUPINO, dont l’œuvre majeure reste encore rare et méconnue, dont The Bigamist, inédit au cinéma en France.

 

 

Revue de presse
Les Inrocks “Outrage”, le film féministe d’Ida Lupino dans le Hollywood des 50’s par Murielle Joudet
Slate Ida Lupino, autrice à part entière quand même le mot «auteur» au cinéma n’existait pas par Jean-Michel Frodon
Vanity Fair « Outrage » d’Ida Lupino, le film qui a brisé le tabou du viol à l’écran par Norine Raja

France Culture Plan large Ida Lupino, faire face par Antoine Guillot