RÉPARER LES VIVANTS

REPARER LES VIVANTS AFFICHE_webFrance – 2016 – 1h40 – Réalisé par Katell Quillévéré avec Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner, Anne Dorval, Bouli Lanners, Kool Shen, Monia Chokri, Alice Taglioni, Alice de Lencquesaing, Finnegan Oldfield, Dominique Blanc…

Tout commence au petit jour dans une mer déchaînée avec trois jeunes surfeurs. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c’est l’accident. Désormais suspendue aux machines dans un hôpital du Havre, la vie de Simon n’est plus qu’un leurre.
Au même moment, à Paris, une femme attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie…

Peut-être faut-il oublier un peu le livre de Maylis de Kerangal pour se plonger dans ce film, oublier l’intimité de ce roman qui racontait magnifiquement les vingt-quatre heures de la vie d’un cœur de dix-neuf ans.

Katell Quillévéré, dont nous avions adoré SUZANNE, a dû se frotter avec la délicate question de l’adaptation, traduire la pulsation si particulière d’un récit fourmillant de personnages où les silences laissaient toute la place à nos émotions et à notre imaginaire de lecteur. La réalisatrice a réussi à retrouver la force du récit et à en mettre en scène le mouvement, cette perpétuation de la vie, dans une grande chaîne dont on va suivre tous les maillons.

Le casting est superbe, d’Emmanuelle Seigner à Anne Dorval, en passant par Dominique Blanc ou le jeune Finnegan Oldfield. Avec une mention spéciale pour le choix de Kool Shen, ex-chanteur de NTM, pour la première fois à l’écran et bouleversant dans le rôle du père de Simon Limbes…

> du 1er au 8 novembre à l’Atalante, et du 9 au 22 novembre à l’Autre Cinéma