Une histoire d’amour et de désir

Samedi 4 septembre

20h30 -> séance suivie d’une rencontre avec la comédienne Zbeida Belhajamor.

UneFrance, Tunisie | 2021 | 1h43 en VO | Réalisé par Leyla Bouzid avec Sami Oultalbali, Zbeida Belhajamor, Diong-Kéba Tacu, Aurélia Petit…

Festival de Cannes 2021, Semaine de la Critique, film de clôture

Ahmed, 18 ans, est Français d’origine algérienne. Il a grandi en banlieue parisienne. Sur les bancs de la fac, il rencontre Farah, une jeune Tunisienne pleine d’énergie fraîchement débarquée de Tunis. Tout en découvrant un corpus de littérature arabe sensuelle et érotique dont il ne soupçonnait pas l’existence, Ahmed tombe très amoureux de cette fille, et bien que littéralement submergé par le désir, il va tenter d’y résister…

C’est un film touché par la grâce, qui nous a littéralement transportés par sa beauté, son audace, la délicatesse de son regard. Dans A PEINE J’OUVRE LES YEUX, son précédent film tourné en Tunisie, Leyla Bouzid filmait l’émancipation d’une adolescente frondeuse appelée Farah. Cette fois c’est Ahmed, le personnage masculin, qui semble le point d’attraction de ce récit d’éducation amoureuse entre deux être aux tempéraments opposés, où l’enjeu est de concilier élans du cœur et pulsions du corps. L’alchimie entre les deux jeunes acteurs, Sami Oultalbali et Zbeida Belhajamor, joue à plein et contribue à la réussite de ce récit intemporel, qui a aussi tout compris des enjeux contemporains…