Zero de conduite

France | 1933 | 50 min | Écrit et réalisé par Jean Vigo avec Jean Dasté, Louis Lefèbvre, Gérard de Bédarieux…

C’est la rentrée scolaire, la vie du collège reprend avec les chahuts au dortoir, les punitions traditionnelles, les récréations, les études houleuses et les conflits avec l’administration. Un soir, les pensionnaires décident de se libérer de l’autorité des adultes et déclenchent une révolte.

Une œuvre impertinente et iconoclaste, la plus autobiographique de Jean Vigo.

En avant-programme :

TARIS OU LA NATATION (1930, 11 min), court-métrage documentaire sur le champion de natation Jean Taris, qui se révèle un terrain d’expérimentation jubilatoire pour Vigo.

et A PROPOS DE NICE (1930, 24 min), portrait au vitriol d’une ville vouée aux loisirs chics, qui frappe par sa force plastique et politique. Avec ce court-métrage qu’il décrivait comme un « point de vue documenté », Jean Vigo se positionne en faveur d’un art engagé, et porte un regard satirique sur le monde fortuné des estivants.

 

Mardi 19 octobre à 20h30
Séance présentée par Simon Blondeau

 

 

Jean Vigo

Étoile filante du cinéma français, disparu à l’âge de 29 ans, Jean Vigo (1905-1934) a laissé une empreinte profonde et durable sur les cinéastes de son temps, et sur ceux qui lui ont succédé. Il est l’auteur d’une œuvre brève : deux courts-métrages (À PROPOS DE NICE, TARIS OU LA NATATION), le moyen métrage autobiographique ZÉRO DE CONDUITE et le long métrage L’ATALANTE, chef d’œuvre de poésie et de beauté sur l’amour fou, achevé alors que le cinéaste était mourant.

Le distributeur Malavida nous donne l’occasion de redécouvrir cette œuvre fulgurante en version restaurée.

 

Jean Vigo par Bertrand Mandico