ZUMIRIKI

Espagne, Pays basque | 2019 | 2h02 | Réalisé par Oskar Alegria

Est-il possible de voyager deux fois dans le même souvenir ? Le cinéaste construit une cabane en bois sur la rive isolée de la rivière, près de l’île où il jouait pendant son enfance. L’île est aujourd’hui inondée par la construction d’un barrage civil qui a rendu la terre invisible. Seuls les arbres de l’île se dressent encore, échoués au milieu de l’eau, tels les mâts d’un jouet brisé. Le vent qui se glisse entre leurs troncs sera le seul espace permettant la conquête du passé perdu. Le film est le journal d’un naufrage dans la mémoire, quatre mois d’un Walden solitaire dans la forêt de l’enfance, avec pour seule compagnie deux poules, un petit potager et une pendule arrêtée définitivement à 11h36 et 23 secondes…

Samedi 10 octobre

Séance à 17h suivie d’une rencontre avec le réalisateur Oskar Alegria

Urriaren 10ean, 17:00etan, Launbata
Emanaldiaren ondotik, Oskar Alegria filma egilarekin solasaldia.

Posible dea bi aldiz bidaiatzea orroitzapen berdinean ? Zinemagileak egurrezko etxola bat eraikitzen du Arga ibaiertz isolatu batean, haurtzaroan jokatzen zuen irlatik hurbil. Egun, irla urperaturik dago, bere lurra ikusezina, urtegi baten pareta eraiki zutenetik. Irlako arbolek, haatik, oraindik zutik diraute, hautsitako jostailu baten mastak bailiran ur erdian. Zumiriki – ibai erdiko uhartea erran nahi duen euskal hitz zaharra – memoriaren naufragio bat da, lau hilez baso batean bakartuta bizitzearen esperientzia, lagun bakartzat harturik bi oilo, baratze ttipi bat eta 11 ordu, 36 minutu eta 23 segundotan betirako gelditu den erloju bat.

 

En partenariat avec l’Institut culturel basque
Euskal kultur erakundearekin partaidetzan
         

 

 

Zumiriki le nouveau film du réalisateur irundar Oskar Alegria a été choisi pour figurer dans la sélection Orizzonti de la 76è édition de la Mostra de Venise qui s’est tenue du 29 août au 8 septembre 2020. Cette sélection met en lumière les nouveaux courants d’expression et tendances esthétiques du monde entier; Orizzonti est la deuxième sélection majeure du festival, juste après la sélection officielle. Bien qu’Alegria ait été primé quinze fois pour son premier documentaire Emak bakia Baita, le réalisateur a été agréablement surpris par l’invitation de la Mostra de Venise, festival d’envergure internationale.

Zumiriki signifie «île fluviale». Alegria fait référence à un lieu de son enfance, un endroit qui lui était cher, qui fut submergé en raison d’un projet de construction. Afin de renouer avec son enfance, la vie sauvage et la nature, le réalisateur a vécu seul pendant quatre mois dans une cabane au cœur de la forêt et en a fait un film. «C’est une fiction indéfinissable» dit-il, inclassable, une introspection poétique.


Zumiriki bere azken lanaren bidez, Veneziako Mostraren 2019ko edizioan estreinatu zen eta « Las Nuevas Olas – No Ficción » saileko film onenaren saria irabazi du Sevillako Nazioarteko Zine Jaialdian. Asteburu honetan, hain zuen ere, Cadix-eko Alcances 52. edizioaren Publikoaren Saria irabazi egin du. Dagoeneko, filma 16 hizkuntzatan itzulia izan da.  Bere lehendabiziko luzemetraian, Emak Bakia Baita, Lapurdiko kostaldeko etxe baten historia kondatu zuen, Man Ray artistak bere film laburra Emak Bakia filmatu zuen etxe misteriotsuan. 70 festibaletan parte hartu zuen eta 17 aldiz saritua izan zen.

Oskar Alegria bera da filmaren protagonista; lau hilabetez isolatu baitzen baso erdiko etxola batean filmaketa egiteko, baratze bat, bi oilo eta 70 liburu lagun zituela. Izenburua ematen dion hitzak “ibaiko uharte” esan nahi du eta, hain zuzen, Alegriak haurtzaroan ezagutu eta presa baten eraikuntzarengatik urperatua gelditu zen uharte bati egiten dio erreferentzia.