LA ZONE D'INTÉRÊT

POLOGNE
2024 1h46
Réalisé par Jonathan Glazer
avec Christian Friedel, Sandra Hüller, Medusa Knopf, Daniel Holzberg, Ralph Herforth

Grand Prix – Festival de Cannes 2023

Le commandant d’Auschwitz, Rudolf Höss, et sa femme Hedwig s’efforcent de construire une vie de rêve pour leur famille dans une maison avec jardin à côté du camp.

Est-il possible de donner une idée de la monstruosité nazie, et de l’entreprise d’extermination de masse que fut l’Holocauste par les moyens du cinéma ?

Entreprise hautement périlleuse, à laquelle le cinéaste britannique Jonathan Glazer se risque, en adaptant le roman éponyme de Martin Amis. LA ZONE D’iNTÉRÊT tire son efficacité d’un parti-pris radical de mise en scène renvoyant de manière puissante aux mécanismes du déni : le hors-champ. Le cinéaste choisit de montrer la banalité du mal, en mettant en scène un étrange éden, aussi glaçant que stylisé.

Mais c’est bien l’enfer qui gronde à côté, comme nous le fait ressentir la bande-son et la musique impressionnante, qui contaminent l’atmosphère faussement idyllique de cet éden artificiel administré par un ingénieur zélé et par sa femme, incarnée par Sandra Hüller, glaçante en matrone placide et indifférente (personnage ayant des points communs, dans son tropisme pour les ténèbres, avec l’héroïne de UNDER THE SKiN, précédente œuvre de science-fiction de Glazer, à redécouvrir sur cette gazette).

Horaires des séances

Samedi 24 février
16:00 VOST
Lundi 26 février
16:00 VOST

Réservation : pour acheter votre place à l’avance, cliquez sur l’horaire de la séance

« La Zone d’Intérêt est un film qui met en avant la vie d’une famille allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale. Cependant, il ne s’agit pas de n’importe quelle famille puisque c’est celle du dirigeant du camp d’extermination d’Auschwitz. Le film commence par un long écran noir et des sons qui nous immergent dans une ambiance particulière. (...) L’opposition entre la maison idyllique et le camp de concentration adjacent est marquante. Cela crée un parallèle intéressant entre la vie paisible que mènent certains, et la mort terrible que vivent d’autres personnes juste à côté d’elles. (...) La Zone d’Intérêt amène à se poser des questions et à réfléchir sur le film et sur une partie de notre Histoire tout en dénonçant de manière très adroite une horreur que l’on ne voit pourtant pas à l’écran. » Carole du ciné-club Les Passagers

Les autres films à l'affiche