LES PASSAGERS DE LA NUIT

FRANCE
2022 1h51
Réalisé par Mikhaël Hers
avec Charlotte Gainsbourg, Emmanuelle Béart, Noée Abita, Quito Rayon Richter, Ophélia Kolb

Paris, années 80. Elisabeth vient d’être quittée par son mari et doit assurer le quotidien de ses deux adolescents, Matthias et Judith. Elle trouve un emploi dans une émission de radio de nuit, où elle fait la connaissance de Talulah, jeune fille désœuvrée qu’elle prend sous son aile. Talulah découvre la chaleur d’un foyer et Matthias la possibilité d’un premier amour, tandis qu’Elisabeth invente son chemin, pour la première fois peut-être. Tous s’aiment, se débattent… leur vie recommencée ?

Depuis CE SENTIMENT DE L’ÉTÉ et le très beau AMANDA en 2018, Mikhaël Hers a imposé – le mot est peut-être un peu autoritaire – son style à part, d’une douceur qui n’empêche pas l’évocation des drames et des fêlures les plus intimes. Avec LES PASSAGERS DE LA NUIT, il nous replonge dans l’atmosphère des années 80, donnant à l’époque toute sa consistance, par petites touches sensibles et très justes. Le grain du film, ses décors, son ambiance sonore, ses moments symboliques (comme l’élection de Mitterrand) nous plonge dans cette époque, tout en se mettant au service de ses personnages. Rarement Charlotte Gainsbourg n’aura été aussi émouvante que dans ce rôle de mère délaissée qui va devoir s’inventer un nouvel horizon professionnel et amoureux, mais l’ensemble de la distribution vibre à l’unisson, dans cet hymne à la bienveillance et à la fragilité qui touche au cœur…

« C’est un film doux qui montre des choses dures »
Lire l’entretien de Mikhaël Hers réalisé par Serge Kaganski, dans Transfuge.

Horaires des séances

Vendredi 20 mai
Lundi 23 mai
Mardi 24 mai

Réservation : pour acheter votre place à l’avance, cliquez sur l’horaire de la séance

« Une oeuvre toute en grâce qui plonge dans les années 80. » Sophie Avon, Sud-Ouest.

Les autres films à l'affiche